Que dit la religion face à la transidentité ?

Nous avons abordé à travers ce blog de nombreux sujets un peu tabous. Mais aujourd’hui, nous allons repousser encore un peu plus les limites en parlant dans cet article de la relation entre religion et transidentité. Bien que très sensible, ce sujet est d’une importance capitale pour les personnes transgenres qui souhaitent pouvoir pratiquer leur religion au quotidien malgré leur changement de sexe. Observons ensemble ce qu’il en est !

La transidentité, un phénomène qui n’est pas toujours très bien accepté par l’Église

Il y a parfois (souvent ?) à l’église, que ce soit dans la religion chrétienne, musulmane ou juive par exemple, un mauvais regard porté sur la transidentité. Ce regard est un peu semblable à celui qui peut être porté parfois envers les personnes homosexuelles.

Certains religieux estiment qu’une personne transgenre ne peut pas dégager la même sainteté qu’une personne dite « normale ». En matière de religion, tout est une question d’interprétation. Sur la base d’arguments spiritueux extrêmement discutables, les personnes transgenres se voient parfois pointées du doigt, mises à l’écart, quand ce n’est pas persécutées.

Le genre est sacralisé dans la religion

Le changement de genre est mal perçu dans la religion. Pour de nombreux croyants (et encore une fois nous ne pointons pas du doigt ici une religion en particulier mais un ensemble), le genre est quelque chose rendu inné, immuable par les textes religieux et vouloir le changer est d’une certaine façon vouloir aller contre la décision de Dieu.

Selon la Genèse par exemple, c’est Dieu qui crée l’humanité mâles et femelles, nous ne pouvons donc pas nous y opposer ou chercher à changer la décision du tout puissant. Pour les plus extrêmes, cette volonté de changement de sexe va jusqu’à dépendre du diable, qui aurait corrompu ces êtres. Dans le Coran par exemple, certains musulmans vous citerons les paroles du prophète Mahomet « sont maudits les hommes qui s’efforcent de ressembler aux femmes et vice versa » afin de justifier leur dégoût des personnes transgenres.

Encore une fois, comme toujours, des milliers d’interprétations peuvent-être faites des textes religieux et sortir une phrase hors contexte sans chercher à la mettre en parallèle avec d’autres passages du texte religieux peut également être perçu comme de la malhonnêteté intellectuelle. 

Religion et transgenres : l’interprétation est au cœur des débats

Nous sommes parfaitement conscients que ces mots peuvent heurter nos lecteurs trans’. Bien que très forts, pour ne pas dire horribles, ils sont la perception que certains religieux ont de la transidentité. Bien évidemment tous les religieux ne pensent pas de cette manière. En réalité, c’est plutôt l’interprétation que font certains croyants des textes sacrés qui peut poser problème.

Cette difficulté d’acceptation ne doit pas vous freiner dans votre pratique

Tous les hommes sont libres et égaux en droit. Si vous souhaitez aller prier, si vous souhaitez vous investir dans des causes religieuses, vous en avez entièrement le droit, et personne ne pourra vous l’interdire.

Contrairement à ce que certains pourront vous dire et essayer de vous faire croire, changer de sexe n’a rien de péché.

Vous être libre de vous habiller différemment, libre de prendre des hormones si nécessaire et même libre d’aller jusqu’à vous faire opérer si c’est votre souhait. A l’église, vous devez respecter les autres croyants, et ils doivent vous respecter en retour. Même si vous êtes transgenre. Si la religion peut vous aider à travers les différentes étapes de votre vie, vous ne devez pas la délaisser.

La religion, c’est l’acceptation de la différence

Je pense à titre personnel qu’en matière de religion, chacun peut interpréter les mots d’un livre religieux comme il le souhaite. En effet, certains passages de la Bible ou du Coran mettent en avant le genre offert par Dieu à la naissance et que vouloir en changer serait aller contre la volonté du tout puissant. En revanche, ces mêmes livres prônent également l’acceptation de la différence, le respect, l’écoute.

Si vous êtes transgenre et subissez des remarques lorsque vous allez à l’église, vous ne devez pas être en colère contre votre religion. Vous ne devez pas vous en prendre aux textes sacrés, mais plutôt à la façon dont certains religieux décident d’interpréter ces textes sacrés. Si la religion est pour vous un refuge et qu’elle vous aide à aller mieux, personne n’a le droit de vous empêcher d’aller prier. Transgenre ou non, vous êtes avant tout un homme ou une femme libre, ne l’oubliez jamais.

2 commentaires

    • Vivre Transgenre

      Bonjour Anastasia,

      Se marier avec une personne transgenre est bien sûr tout à fait possible d’un point de vue légal en France. Du point de vue de la religion, je peux comprendre que cette question interroge. Une personne est une personne, quel que soit son genre, et il me semblerait logique que cela ne pose pas problème. Tu pourra confirmer cela auprès de ton église, mais bien souvent, ce sont les esprits un petit peu étroits et non les écrits saints qui peuvent s’opposer à cette pratique.

      Courage dans cette belle aventure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *