Parent d’un enfant transgenre, que faire ?

Il peut arriver que les parents, le plus souvent durant la période de l’adolescence, se rendent compte que leur enfant présente des attitudes étranges. Que ce soit au niveau du comportement, la manière de s’habiller, de s’exprimer, les parents peuvent généralement sentir lorsque leur enfant n’est pas bien dans sa peau. Ce mal-être aussi compliqué pour l’enfant que pour ses parents peut parfois être dû à la transidentité. A travers cet article, nous allons essayer de guider les parents qui se posent des questions. Parce-que la compréhension et l’accompagnement sont essentiels pour une personne transgenre, observons ensemble les meilleures façons de se comporter en tant que parents.

Mon enfant m’a annoncé être trans’, comment dois-je réagir ?

Transidentité et adolescence

Mon enfant est-il réellement transgenre ou seulement dans une période de questionnement sur lui-même ? Avant même de nous focaliser sur la transidentité en tant que telle chez les enfants, il est important d’aborder l’adolescence de manière générale.

Vous le savez bien car vous l’avez vécu en tant que parents, la période de l’adolescence avec la classique « crise d’ado » est souvent très compliquée pour les jeunes. Le corps change, la mentalité change, et les jeunes commencent à découvrir la sexualité et tout ce qui l’entoure de manière générale.

Durant cette période, il arrive que les questions fusent dans la tête de votre enfant. Et c’est normal ! Est-ce que j’aime les femmes ? Est-ce que j’aime les hommes ? Et si j’aimais les deux ? De la même manière, des questions peuvent se poser par rapport à son propre sexe… Pourquoi est-ce que je me sens garçon alors que je suis née fille ? Nous n’allons bien évidemment pas toutes vous les citer, mais comme vous pouvez l’imaginer cette période est parfois complexe.

De la même manière, des questions peuvent se poser par rapport à son propre sexe… Pourquoi est-ce que je me sens garçon alors que je suis née fille ? Nous n’allons bien évidemment pas toutes vous les citer, mais comme vous pouvez l’imaginer cette période est parfois complexe.

Laissez place à la discussion avec votre enfant

Pour cette raison, votre rôle en tant que père ou mère sera d’essayer de comprendre votre enfant et plus généralement de comprendre si les suspicions de transidentité sont uniquement dues à une crise d’adolescence, ou si à l’inverse votre enfant est réellement transgenre. Certains blogs internet vous diront d’aller voir un psy avec votre enfant, je vous dirais personnellement qu’il vaut mieux en parler encore et encore entre vous. Et surtout, lui laisser du temps : c’est après tout la seule façon de savoir ce qu’il en est de façon sûre.

Je suis persuadé que vous connaissez votre enfant bien mieux que n’importe quel psy, alors essayez de comprendre ce qu’il se passe à ses côtés. Quoi qu’il arrive, vous devez lui montrer qu’être transgenre n’est pas une maladie et que vous êtes là pour l’aider. Commencez donc par trouver les réponses à ses questions, le reste viendra après… Ou pas.

La transidentité n’est pas une maladie, elle n’a pas à être soignée mais simplement accompagnée

Mon enfant est transgenre : comment réagir ?

Premières réaction à l’annonce que son enfant est trans’

Imaginons maintenant qu’après avoir longuement discuté, vous découvrez que votre petit(e) est réellement transgenre… C’est un choc.

Il n’y a pas de honte à le dire, ni de honte à la penser. Mettre au monde un petit garçon qui vous dit 10 ou 15 ans plus tard qu’il se sent fille et veut devenir une femme n’a rien de très courant. Ni même s’il vous l’a annoncé dès son plus jeune âge.

Certains parents réagiront par la colère, d’autres par les pleurs, et certains même par une sorte d’incompréhension totale. Quoi qu’il en soit, vous aurez à coup sûr une réaction.

Une fois le choc passé, que faire ? L’importance de ne pas nier la transidentité

Mais après, on fait quoi ? Il n’y a qu’une seule bonne façon de réagir : écouter, comprendre et aider. Les parents qui cherchent à nier cette transidentité ou ceux qui veulent interdire à leur enfant de devenir ce qu’il veut être n’auront pour seul effet que de détruire l’enfant et l’isoler. N’essayez donc pas de feindre que votre enfant n’est pas trans’, ni de lui dire à répétition qu’il ne l’est pas : cela ne rendra les choses que plus difficiles à vivre pour vous deux.

Vous devez absolument comprendre quelque chose, la transidentité est ancrée dans le cerveau de votre enfant. Que vous soyez pour, contre, heureux(se) ou en colère, cela n’y changera rien, car cela est en lui. Votre rôle sera alors de l’accompagner dans sa transidentité, tout en essayant de le protéger au maximum du regard de la société.

Enfant mineur transgenre : des règles différentes

Attention, votre job sera tout de même aussi de garder un œil et de sanctionner si besoin ! Que ce soit dans la manière de s’habiller, la prise potentielle d’hormones ou autre, avant 18 ans l’enfant reste sous votre contrôle et vous aurez donc votre mot à dire. Mais n’oubliez jamais, l’écoute et la compréhension sont primordiales.

Essayez de ne lui interdire certaines choses que dans le cas où elles sont dangereuses pour lui. Par exemple, les hormones peuvent avoir un impact sur sa croissance : en tant que parent, il vaut peut-être donc mieux prendre ces risques en compte, et lui interdire d’en prendre avant sa majorité, quitte à demander l’avis d’un médecin. En revanche, si votre fils veut s’habiller en robe, y a t-il un réel danger ? Ou voulez-vous juste lui interdire à cause de votre propre inconfort sur le sujet, alors que c’est sa façon de se sentir bien dans sa peau ?

Il y a donc deux aspects importants à retenir dans cet article. Avant de parler de transidentité avec votre enfant, commencez par chercher à bien le comprendre et vous assurer qu’il ou elle est bien transgenre. L’adolescence est parfois une période de doutes et vous devez prendre cela en considération. Si votre enfant est réellement transgenre, accompagnez-le, parlez-lui encore et toujours, mais surtout protégez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *